L’Histoire de Naïs

Bonjour à tous, 
Nous vous retrouvons aujourd'hui pour vous raconter l'histoire de Nais, le patron de la robe chemise aux multiples combinaisons, qui peut être, selon votre style et vos envies, bohème, casual ou chic 

 

Emilie : Tout a commencé lorsque Cécile m'a contactée sur Instagram en octobre 2019 pour tester l'un de ses tous premiers patrons, Manon. J'ai de suite accepté, très attirée par les jolis détails que proposaient ce modèle.

Cécile : Je suivais Emilie depuis quelque mois sur Instagram. J’adorais son univers, ses cousettes, ses photos… Quand il a fallu faire tester Manon, j’ai tout de suite pensé à elle. Et quelle joie quand elle m’a dit oui !!!

Emilie : De là, nous avons beaucoup échangé virtuellement et notamment sur Marius… que vous connaissez sûrement puisque c'est le petit short facile à réaliser et qui propose une multitude de versions.

Cécile : Les tests sur Marius et sur Fanny, qui se sont déroulés durant le printemps 2020, nous ont permis de beaucoup papoter et de nous trouver de nombreux points communs…

 

Emilie : Début juillet 2020, nous décidons de nous rencontrer pour de vrai à Sanary-sur-Mer… Je vous laisse deviner les sujets de conversation entre 2 passionnées de couture !

Au cours de notre balade dans les ruelles de la ville, Cécile s’arrête et me dit : « Tu as toujours pleins d’idées, toi ! Ecoutes, si tu as un modèle en tête que tu aimerais dessiner, créer… Ben, moi, je m’occupe de le patronner ! ».

Cécile : Quand je lui ai proposé ça, elle m’a regardé avec de grands yeux en me disant : « Mais, tout a déjà été fait. Je ne pense pas que j’aurai une idée ».

Emilie : Mais cette phrase, je l'ai gardée dans un coin de ma tête en me disant que ce serait quand même un joli projet que de faire ça ! L’été est passé et lorsqu’en septembre 2020 j'ai voulu me faire une robe chemise, je n'ai pas trouvé de patron qui me convenait. J'ai modifié un patron de chemise pour arriver à ce que j'avais en tête, mais je n’étais pas complètement satisfaite de ma cousette. De là, je me suis dit : « Et si on imaginait un patron de robe chemise que l'on puisse moduler à notre façon ! ».

Cécile : Quand Emilie m’a parlé de son idée de robe chemise, j’ai tout de suite adoré et je lui ai dit : « GO, GO, GO !!! ».

Emilie : L’idée du modèle était donc trouvée… A moi de dessiner la robe chemise que j'avais en tête… 1 croquis, 2 croquis puis la réalisation d’un moodboard, d’un deuxième, d’un troisième… le concept de notre robe chemise n’a pas cessé d’évoluer au fur et à mesure de sa conception afin d’arriver à une robe aux multiples possibilités, ce qui était très important pour nous deux.

Cécile : Pour le nom du patron, il était important pour moi que ce soit Emilie qui le choisisse. Je lui ai juste demandé de rester dans l’état d’esprit des patrons de Ma Petite Fabrique.

Emilie : En effet, Cécile rend hommage à notre région en donnant à ses patrons des noms de personnages imaginés par Marcel PAGNOL, avec Manon, Marius, Fanny ou encore Angèle. Et pour notre robe chemise, il fallait trouver un nom féminin. Ni une ni deux, je cherche sur Google les autres personnages existants. Naïs m'a beaucoup plu… Le nom du patron était alors trouvé !

Cécile : Je me suis alors lancée dans le patronage de Naïs avec une première toile, les premières modifications, les ajouts de versions, de manches, de cols… Chaque étape était vue, discutée et validée conjointement avec Emilie, malgré la distance qui nous séparait (vive la génération numérique). Nous avons alors pu lancer la phase de tests avec des couturières qui nous sont proches, et c'est ainsi que Nais est née... 

Emilie : Voilà en quelques lignes l'histoire de ce beau projet à 4 mains entre 2 passionnées de couture du Sud de la France…

 

Et surtout, mille mercis pour l’accueil réservé à Naïs !!!
Votre engouement nous a tellement touché... 
A très vite :) 

 

 

2 commentaires

  • I love the Nais dress pattern! I hope you translate it to English, soon!

    Cindy DeClerk
  • Bonjour,
    J’ai acheté et imprimé la robe nais ;)
    Je me rends compte que l’emplacement des pinces n’apparait pas sur le patron .
    Est ce une mauvaise manipulation de ma part ?
    Merci pour votre réponse
    Je vous souhaite une belle journée
    Catherine

    Catherine Arnaud

Laisser un commentaire